Nos Partenaires

Les seniors decrochent- les juniors (enfin) vainqueurs - les cadets déroulent

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ce premier week end de l'année débutait le samedi 6 janvier où les U16 recevaient Lyon-Vileurbanne pour le compte du challenge de France.

Malgré les absences dues aux vacances scolaires l'équipe alignée par l'entraîneur Djamel était bien décidée à confirmer le match aller où les Mérinos l'avaient emporté. En marquant les premiers St Martin  se mit au diapason des ses intentions, le sursaut de Lyon n'étant que symbolique.

La victoire sans appel de 46 à 22 place nos Mérinos en confiance pour le prochan match à Limoux (Aude) ce samedi 13 janvier.

Bravo aux joueurs et entraineurs qui surent garder leur calme dans ce match piège.

Les U14 au repos ce samedi recevront le samedi 13 janvier au stade des Alpilles l'équipe de Salon (15h).

 

Le dimanche les U19, new-look car renforcés par des Toulonnais (St Martin étant la réserve du club maritime) a enfin renoué avec la victoire en déplacement à Cavaillon, cela rattrappe la bévue face à Salon.

Cela avait très bien débuté par Letondor qui avait suivi son coup de pied à suivre pour aplatir le 1er essai. Mais St Martin se montra inconstant et malgré un deuxième essai de Gay ils subirent le jeu des Cavaillonnais qui profitèrent d'un vent dominant pour mener à la mi-temps 14 à 8.

Il fallut toute la détermination et la persuation du staff (Jérémy Blanchecotte, Jean Baptiste Letondor et Christian Aguera) pour remotiver les troupes qui voyaient se profiler une nième défaite.

Jouant cette fois-ci avec le vent qui n'avait pas molli, St Martin construisit son jeu et parvient à reprendre le score puis à dépasser son adversaire qui peinait à suivre la cadence. Nouguier, Ollagnier puis Andreïs portèrent le score à 24 à 14 pour St Martin. Cavaillon qui s'accrochait revient dangeureusement au score (24 à 20 ) mais l'estocade est portée par Andreïs qui après un slalom au milieu du pack adverse marqua l'essai décisif, son deuxième du match, permettant à St Martin de remporter sa première victoire de la saison sur le score de 30 à 20. Cela relance complètement l'équipe. Prochain match le 21 janvier avec la réception de Carpentras.

 

La DN1 se déplaçait en terre toulonnaise pour le compte de la 1ère journée de la phase nationale.

L'équipe alignée par le co-entraîneur Fernandez composée avec les joueurs disponibles dont le baptème de feu pour Alain Chauvet, ne partait pas résignée pour rencontrer un adversaire qu'on connait bien.

Le début de la rencontre disputée sous un fort vent du sud, a vu St Martin résister aux assauts des solides avants varois.

 Fabien Gellet, pour St Martin, ouvrit le score par une pénalité puis Toulon commença à récolter le fruit du travail de sape de ses avants. St Martin tout en s'accrochant au mieux ne put contenir tous les assauts, de plus le centre Arnaud Andréani dut rapidement se faire soigner suite à un placage où il écopa d'une pénalité(!). Toulon rapidement mena 16 à 2 puis St Martin trouva enfin la faille par Andréani revenu sur l'aire de jeu après des soins. Revigoré par cet essai non transformé St Martin appuya sur l'accélérateur et marqua 2 nouveaux essais par Corentin Massile et Julien Chaput après un judicieux coup de pied à suivre rasant de l'ibère Camille Carré. La mi temps est sifflée sur le score de 22 à 18 pour Toulon.

La reprise confirma l'esprit de conquète des mérinos qui inscrivirent un nouvel essai par Corentin Massile puis la machine se dérègla car le jeu toulonnais se montra plus constructif. Le capitaine Marvin Gellet dut abandonner ses partenaires suite à un placage plus que musclé d'un toulonnais qui écoppa d'un carton jaune, rejoint rapidement et définitivement par Arnaud qui souffrait de son premier choc.

Toulon égrenna essai après essai car St Martin peinait à faire glisser sa défence, Julien Chaput leur tira la nique en marquant un essai de 90 m et le parole de la fin revient à St Martin qui marqua un essai par Florent Ollagnier. Cela ne remit pas en cause la victoire de Touon qui l'emporta sur le score sévère de 52 à 32.

Rien à dire sur le comportement des Mérinos qui ont lutté avec leurs armes face à un adversaire plus complet et àla densité physique supérieure. A noter les débuts prometteurs d'Alain Chauvet et la nouvelle pige de Camille Carré, en vacances ainsi que les retours de Hugo Martinez et Gautier Gérin.

Le prochain week end, consacré à la Coupe de France, l'équipe éliminée au tour précédent est au repos. Prochaine rencontre le dimanche 21 janvier avec la réception de Pia, le club catalan.