Les Mérinos au bout du courage !

nche 25 mars 2018 à Saint Martin de Crau

Stade des Alpilles 15h00 Championnat de France DN1

Arbitrage : M. Cau

Saint Martin de Crau XIII   44 / 40 Pujols XIII

(mt 16 /32)

 1500 personnes 

Pour Saint Martin : 8 essais (Aguera 6 ; Massille 38, 46, 60, 75 ; Chaput 40 ; K. Gellet 58, F. Gellet 69), 6 transformations 

Pour Pujols : 7 essais (10, 13, 19, 22, 24, 33, 50), 5 transformations, 1 pénalité (44)

Saint Martin XIII : Chaput, Bens, Aguera, Lignon, Gellet K, Gellet F, Gellet M, Morel, Ollagnier, Grougnard, Fertier, Massille, Martinez, Flamencourt, Carré, Honnorat, Thorelle, Bernardon

 

Au moment d'entrer sur leur pré des  Alpilles contre les treizistes Pujolais, les hommes de la Crau avaient gardé en tête la lourde défaite que leur avaient infligé les Lot et Garonnais au match aller... un score net et sans bavure de 60 à 0. Et c'est pourquoi le public venu nombreux les soutenir se montra  soulagé par l'ouverture rapide du score des Mérinos dès la 6e minute après une sortie de mêlée intelligemment jouée sur le côté fermé à 20m de l'en-but adverse où le surnombre est exploité et le ballon transmis à Aguera sur son aile gauche qui peut aplatir en coin (4-0). Le public se prend à rêver d'un match pleinement maîtrisé par des Mérinos capables de tenir à distance une équipe redoutable au sein de laquelle évoluent des joueurs de talent, ayant pour certains connu le plus haut niveau à l'image du centre pujolais Olivier Charles, ancien pro des Dragons Catalans. Mais la suite prendra un tout autre tour car en l'espace d'une demi-heure, les Lot et Garonnais inscrivent pas moins de 6 essais, trouvant trop facilement les intervalles dans une défense aux abonnés absents, concluant trop souvent leurs mouvements par des essais sur des ailes mal couvertes. A deux minutes de la pause et avec un score de 32 à 4 en faveur de Pujols, nombre de spectateurs pensent que l'affaire est pliée... C'est le moment où Massille parvient à percer le bloc défensif pour inscrire un essai bienvenu et stopper l'hémorragie. L'essai est transformé alors que la corne retentit, mais l'arbitre indique que le coup de renvoi doit être joué. Sur la réception les Cravens parviennent à remonter la balle sur des passes avant contact pour le transmettre à Chaput qui parvient à déborder et fait parler sa vitesse pour aplatir. Cet essai transformé sur le fil permet aux locaux de regagner les vestiaires sur un score en leur défaveur certes (16-32), mais avec un net regain de confiance dans leurs chances d'inverser le cours du jeu. 

Le 2d acte s'ouvre par une pénalité tentée et réussie par Pujols avant que Massille ne parvienne à nouveau à percer le mur défensif pour inscrire son 2e essai à la 46e mn (22-34). Le public y croit à nouveau mais un ballon mal réceptionné aux 20m donne une mêlée et une possession aux visiteurs qui parviennent à bonifier cette erreur en inscrivant leur 7e essai sous les perches (22-40). A ce moment de la partie, les Saint Martinois vont intensifier leur engagement physique et mettre davantage de vitesse alors que les Lot et Garonnais semblent marquer le pas et commencent à être acculés sur leur ligne. Une passe sautée sur l'aile gauche à la 58e mn trouvera Kévin Gellet qui parvient à s'infiltrer (28-40). Deux minutes plus tard, c'est encore Massille qui force le verrou et rapproche ses équipiers. Effet du changement d'heure ou du long déplacement, le dernier quart d'heure verra les Pujolais frôler la panne de gasoil et c'est dans une ambiance survoltée que les Mérinos prendront définitivement les commandes grâce à Fabien Gellet (69) et Corentin Massille (75), indiscutable "homme du match" avec 4 essais à son actif. 

La joie était de mise au coup de sifflet final chez des Mérinos qui, faute de maîtrise, ont remporté le morceau au cœur et au courage contre un adversaire de valeur.

Ce match engagé mais d'une parfaite correction permettra assurément de regonfler le moral des Cravens avant l'ultime journée de la phase régulière qui les verra effectuer un long déplacement chez les Lot et Garonnais de Tonneins, chez qui ils peuvent aller chercher une place de haut de tableau en cas de résultat favorable pour entamer les phases finales à domicile. Cet objectif n'est surtout pas à négliger dans un championnat de France DN1 aussi relevé qu'indécis.

Les U19 au repos forcé ce dimanche suite au forfait de Carpentras vont disputer un de quart de finale de Coupe de France. au stade des Alpilles contre l'A.S.Carcassonne, samedi 31 mars à 15h.

Confrontés à une grosse écurie du championnat junior élite, les jeunes Mérinos devront évacuer toute pression de résultat pour se concentrer sur leur jeu et retirer un maximum de plaisir à l'occasion de ce match de gala.

Autres résultats

Les U14 ont renoué avec le succés en allant s'imposer à Avignon sur le score de 44 à 16 et rtrouvent ainsi le trio de tête.

Les U16 ont une nouvelle fois chuté face à Salon sur le score de 32 à 24.

La sélection U12 des Bouches du Rhône avec 8 st martinois a vaincu son homologue vauclusienne sur le score de 30 à 4

Les Mérinos, DN1 et U19,confirment à l'extérieur!

 

La DN1 rendait visite ce dimanche au leader tarnais, Réalmont, avec la ferme intention de faire un truc et faire taire ses détracteurs après sa mauvaise passe du début d'année. Après un voyage de plus de 4 heures, les Mérinos, sous un soleil printanier alors qu'on s'attendait à la pluie, découvraient le site champêtre constitué de plusieurs terrains à faire pâlir le président. Consciencieusement sous la houlette des coachs et du capitaine Marvin Gellet, les joueurs se sont préparés à affronter l'équipe la plus complète du championnat.

Dès le début de la rencontre jouée devant un nombreux public, Fabien Gellet, règlementairement arrache un ballon dans les 20 m adverses, sur la série de tenus qui suit, Gautier Gérin d'une passe sautée alerte son ailier Tom Lignon qui ouvre le score, Fabien le transforme- St Martin 6- Réalmont 0.

St Martin s'applique à respecter les consignes et joue un rugby total, fixations par les avants puis jeu rapide par les 3/4. Julien Chaput, profite de ce travail bien fait pour inscrire son essai "malin" près de la touche. St Martin 10- Réalmont 0.

Réalmont, à son habitude, reprend patiemment son rugby et se montre menaçant mais Corentin Massille s'empare d'une balle tombée près de l'en but St Martinois pour après une course de 90 m, inscrire un essai que transforme Fabien - St Martin 16 - Réalmont.

Butant sur une défense de fer, Réalmont multiplie les actions mais n'arrive pas à scorer, de plus Gautier Gérin pour St Martin après une série de feintes de passes, s'infiltre dans la défense rouge et bleu pour aller en dame. St Martin 22 Réalmont 0.

A la 25ème minute, St Martin continue son cavalier seul et  Fabien Gellet se trouve à la conclusion d'un coup de pied rasant de Gautier pour inscrire  un nouvel essai qu'il s'empresse de tranformer. St Martin mène 28 à 0, on croit rêver. Puis la machine s'enraye ou bien Réalmont retrouve son jeu car son public commence à rouspéter et inscrit 3 essais en 10 mn pour ramener le score 28 à 16  toujours pour St Martin à la mi temps.

Après la pause, les entraîneurs redemandent d'appliquer les consignes comme en début de rencontre et de ne pas se presser pour essayer de marquer rapidement car on connaît cette équipe de Réalmont qui ne lâchera rien jusqu'à la dernière minute.

Cela débuta mal pour les Mérinos qui lâchent 2 ballons d'attaque et se font contrer par les opportunistes réalmonais qui reviennent au score 28 à 26. Le staff semble devoir revivre le cauchemar du match aller ou à 5 mn de la fin du match les rouge et bleu avaient dépasser les mérinos.

Mais St Martin plie mais ne romps pas et enfin marque par l'intermédiaire de son capitaine Marvin Gellet, impérial d'aisance dans ce match. Cet  essai galvanise et réveille les Mérinos qui par Florent Ollagnier resservent le couvert pour de nouveau se détacher au score: 38 à 26.

Le dernier quart d'heure promet d'être dur surtout que Réalmont inscrit un nouvel essai ( 38 à 30). St Martin essaye d'endiguer toutes les vélleitées de Réalmont par un énorme travail défensif où tous les joueurs s'y emploient ardemment. Bénéficiant d'un coup franc, Fabien Gellet ajuste les 2 points (40 à 30), il reste 2 mn.

Réalmont joue son va tout et réussit même à marquer à la 79ème mn, 40 à 36 mais cela ne fut pas suffisant pour dépasser St Martin qui aura mené au score tout le match.

Cette victoire, très appréciée des joueurs et des staffs, relance comlpétement les Mérinos et les rassurent sur leur capacité à disputer des rencontres de haut niveau.

Le staff St Martinois, Jean Pierre Fernandez et Jérémy Blanchecotte, nous ont confirmé que cela était la victoire d'un groupe qui est resté soudé malgré les difficultées et qu'ils avaient coaché pour la première fois de la saison une équipe avec 4 piliers. Cela a permis de mieux faire tourner devant. A noter aussi la bonne qualité de la rencontre et le bon état d'esprit des 34 joueurs. Réalmont est un club un peu à l'image de St Martin, un club formateur d'où émane un bon esprit, c'est un plaisir de disputer de telles rencontres.

Prochaine rencontre, le dimanche 18 mars à Pia, match reporté du 3 mars à cause des Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">intempéries.

Composition de l'équipe: Marvin Gellet (cap), Tom Lignon, Kévin Gellet, Julien Chaput, Théodore Aguera, Gautier Gérin, Fabien Gellet, Bastien Honnorat, Florent Ollagnier, Anthony Grougnard, Corentin Massille, Davy Fertier, Rémi Brotons, Julien Bernardon, Benoit Massacrier et le junior Théo Garcia.

Arbitre M.Grandjean du comité de l'Aude.

 

les U19 remportent le derby
dimanche 11 mars 2018 à Salon de Provence
 Arbitrage : M.Matter
 
Salon XIII  U19  06 à  46    Saint Martin XIII U19
 (mt 6 à 8)
 
Pour Saint Martin : 7 essais (letondor 8e, Sayah 41e, Lledo 49e, Sorlut 56e et 74e, Ollagnier 63e, Andréis 77e) ; 7 transformations ;  2 pénalités (33e et 45e) Pour Salon : 1 essai transformé (28e)
 
Saint Martin XIII U19 : Filhol, Andréïs, Menguy, Ollagnier (cap), Aguera, Martin, Luis Silva, Lledo, Guillot, Imbert, Saïdi, Letondor, Sayah, Sorlut, Passalaqua, Martel, Nouguier

 
Les Mérinos effectuaient ce dimanche le court mais périlleux déplacement sur le pré synthétique du stade Roustan à Salon dans le cadre de la 8e journée du championnat national U19. Périlleux car les Salonais avaient remporté la 1re manche à Saint Martin et qu'il s'agit toujours d'un match spécial entre ces deux places fortes treizistes du département. 
Le derby s'ouvrait donc sous un ciel dégagé et une température clémente, avec un vent marqué soufflant contre les cravens. Salon alignait une équipe athlétique et les premières minutes les voyaient tenter de trouver une brèche par leurs avants, lancés par de bonnes courses dans une défense Saint-Martinoise pleine d'abnégation. C'est un peu contre  le cours du jeu que Letondor trouve l'intervalle à la 8e minute côté gauche pour inscrire le 1er essai, transformé par ses soins (0 : 6). Les locaux poursuivent néanmoins leur domination et continuent de camper dans les 20m des Mérinos. Cette occupation paiera à la 28e minute avec un essai salonais transformé (6:6). Les garçons de la Crau se montreront incapables de renverser la pression dans ce 1er acte, occupés exclusivement à défendre avec acharnement leur ligne d'essai assiégée. Une faute salonaise leur permet toutefois de convertir une pénalité à la 33e minute et de regagner le vestiaire avec une courte avance de deux points (6:8).
 A la reprise Saint Martin bénéficie de l'appui du vent et parvient d'emblée à jouer dans le camp adverse. Subissant moins en défense et renversant la pression sur les locaux, les Mérinos inscrivent très rapidement un essai par leur pilier Sayah (41e). Les Cravens enchaînent les possessions de balle et parviennent à gagner les duels. Ils avancent tandis que leurs adversaires doivent de plus en plus se consommer en défense et perdent du terrain. Lledo concrétise un temps fort Saint Martinois à la 49e minute et donne un avantage plus conséquent aux siens (6 : 22). Le verrou Salonais sautera à nouveau à la 56e minute suite à un beau mouvement de passes vers l'aile gauche concrétisé par Sorlut. La fin de partie sera tout à l'avantage des mérinos avec trois nouveaux essais, tous transformés par le botteur Letondor en mode haute précision. Le score se clôtura sur la marque de 46 à 6 et le staff Craven avait toutes les raisons d'être satisfait du groupe et des deux joueurs toulonnais, Saïdi et Passalaqua, venus prêter main-forte ce dimanche à Salon. 
Cette performance permet aux U19 de Saint-martin de rester bien campés parmi le trio de tête et d'envisager avec sérénité et détermination la réception des catalans de Saint-Estève, samedi 17 mars, pour une affiche de haut de tableau.

 

Le point noir du week end, cest les U14 qui sont aller disputer un match en retard à Apt en pleines vacznces scolaires! Ils ont perdu 34 à 30 un match qui les oblige à se reprendre très vite face à ses poursuivants comme Lyon qui se dépace à St Martin ce samedi (rencontre à 14h).

L'école de rugby, reprend ses activitées après les vacances scolaires et se déplace à Salon  dans le cadre du Challenge Roger Jourdan La Provence.

Les Mérinos U19 sur leur lancée !

Dimanche 4 mars 2018 à Saint-Martin de crau

Stade des Alpilles 13:00
Championnat de France U19 Nationaux
Arbitrage : Sassi

Saint Martin XIII U19 18 / 04 SU Cavaillon XIII U19
(mt 0 : 0)

Pour Saint Martin : 3 essais (Martin 46e, Avis 62e, Letondor 78e) ; 2 transformations ; 1 pénalité (44e) Letondor
Pour Cavaillon : 1 essai (49e)

Saint Martin XIII U19 : Filhol, Guillot, Benoît, Ollagnier (cap), Aguera, Martin, Luis Silva, Lledo, Garcia, Imbert, Avis, Letondor, Sayah, Paverne et Martel.

Il y avait du beau monde, malgré le mauvais temps  , avec nos anciens alchimistes Eric Bertrand et Sebastien Brochon , notre catalan Hugo Salabio et nos deux neo-vauclusien Timothé Bertrand et Theo Esposito !

Les jeunes Mérinos n'avaient pas foulé leur pelouse depuis le 28 janvier et la réception victorieuse de Marseille XIII... il avaient entre-temps effectué deux bonnes sorties chez les catalans d'Ille sur Têt mais surtout chez le leader Saint-Estève, battu sur ses terres au terme d'un match à haute intensité.
Le hic avec ce genre de périodes ponctuées par de bons résultats obtenus à l'extérieur, c'est qu'une équipe peut très facilement perdre le fil de son jeu lors du retour à domicile et, par là-même, les bénéfices engrangés à l'extérieur.
De ce point de vue là, la réception de Cavaillon avait tout du match piège puisqu'il fallait s'attendre à une grosse réaction Cavarre après leur courte défaite chez eux lors du match aller.
Les cavaillonais présentaient donc une équipe au complet avec de forts gabarits pour ce qui concerne les avants. Le temps virant vite au pluvieux, il y avait tout à redouter de ces conditions climatiques rendant les transmissions plus incertaines, le terrain glissant et privilégiant nettement le combat âpre des avants.
Des difficultés que les jeunes Cravens allaient éprouver dès l'entame puisqu'ils ne parvenaient pas à mener leurs premières chaînes de tenus à leur terme, laissant l'initiative du jeu à des vauclusiens occupant leur moitié de terrain et les soumettant à d'incessantes percussions. Il fallait beaucoup d'engagement aux garçons de la Crau pour contenir leurs adversaires durant le 1er quart d'heure mais ce fut fait et les débats s'équilibrèrent entre les deux formations. Les mérinos furent près de trouver le chemin de l'essai par les ailes à 2 reprises mais la défense cavaillonnaise glissait bien et parvenait à verrouiller les extérieurs. Les acteurs atteignaient la pause sur un score nul et de parité, traduisant l'intensité défensive déployée dans les deux camps.
Aux vestiaires, consigne était donnée aux joueurs d'évacuer toute pression négative et de faire abstraction des conditions de jeu difficiles pour tenter de prendre du plaisir dans cette partie. Les coachs étaient confiants dans les capacités de leurs protégés à déverrouiller rapidement la partie et ils ne durent pas attendre plus de deux minutes pour qu'une pénalité place les locaux devant au tableau de marque. Sur la chaîne suivant le coup de renvoi, à la 46e minute, les Mérinos parvenaient à conclure et Martin prenait l'intervalle pour trouver enfin le chemin de l'essai (8:0 après transformation). Mais un ballon relâché en-avant sur la réception du coup de renvoi rendait la possession à Cavaillon aux 30m Saint-Martinois et ils ne se privèrent pas d'enfoncer la défense pour inscrire un essai et revenir dans la partie (8:4).
Le combat défensif reprenait de plus belle et la pluie empêchait les acteurs de produire un rugby fluide. Il fallut attendre la 62e minute pour que Avis, de retour après une longue période d'indisponibilité, trouve la faille sur son côté gauche après avoir cassé deux plaquages adverses (14:4).
On pouvait espérer que les vauclusiens allaient baisser pavillon mais il n'en a rien été. Les Mérinos ont dû s'employer défensivement jusqu'au terme de la rencontre, parvenant à l'ultime minute à marquer une 3e fois par l'intermédiaire de Letondor pour enfin pouvoir se mettre au sec sur la marque finale de 18 à 4.
Match piège donc contre un adversaire coriace venu sans aucun complexe pour ramener un résultat...
Ce fut là le principal motif de satisfaction des coachs que de voir un groupe capable de surmonter avec calme les difficultés posées par les éléments et l'adversaire pour réussir à s'imposer et continuer sur une bonne série.
Avec ce résultat, les U19 Saint-Martinois parviennent à se hisser à la 2e place du championnat, à égalité de points avec Saint-Estève, mais ils iront dimanche 11 mars se confronter à l'équipe de Lambesc-Salon, qui les avait battus lors du match aller. Un derby toujours électrique entre ces deux clubs voisins... mais aussi l'opportunité en cas de succès de tutoyer la 1re place du classement.
La DN1 se trouva au repos forcé car sa rencontre révue à Pia a été reportée au 18 mars car le terrain catalan a été jugé impraticable et interdit par unarr^té municipal. Le prochain week end, la DN1 se déplacera à Réalmont, équipe qui sans bruit s'est hissée à la 1ère place du classement. Il va falloir que les Mérinos s'emploient sans demi mesure pour les contrarier sur leur herbe tarnaise.
Samedi 10 mars, les U14 iront disputer une rencontre de championnat à Apt ( rencontre reportée lors de l'épisode neigeux de décembre). Les joueurs d'Aziz devraient renouer avec la victoire et conforter leur 2ème place.

Les Mérinos vainqueurs à l'arraché...

Dimanche 25 février 2018 à Saint Martin de Crau
Stade des Alpilles 15H00
Championnat de France DN1
Saint Martin de Crau XIII 22 / 18 Sporting treiziste toulonnais XIII (mt 10 à 12)

Pour Saint Martin : 3 essais (Gellet.M 11e, Gellet.F 66e, Ollagnier 75e), 2 transformations et 3 pénalités (16e, 41e et 46e) de Gellet Fabien.
Pour Toulon : 3 essais (19e, 27e, 72e), 3 transformations

Saint Martin XIII : Chaput, Andréani, Aguera, Lignon, Gellet K, Gellet F, Gellet M, Gérin, Ollagnier, Grougnard, Fertier, Massille, Martinez, Lombard, Carré, Escapa, Thorelle,

C'est sous un froid devenant quasi-glacial que les Mérinos recevaient le treize toulonnais ce dimanche 25 février dans le cadre de la 6e journée du championnat de DN1. Un match joué sous une tension presque permanente, ce qui empêcha les locaux de livrer le rugby qui est le leur habituellement. Prenant l'avantage durant le 1er quart-d'heure, les cravens après avoir gaspillé 2 occasions franches, furent rejoints puis dépassés par les maritimes pour regagner les vestiaires à la pause avec un débours de 2 points au score (10 à 12).
Il fallut aux garçons de la Crau une abnégation défensive sans faille pour contenir les assauts des varois en 2e période dans une partie à l'engagement souvent à la limite. L'arbitre, un peu dépassé et très influençable, ne sut jamais calmer l'ardeur débordante des joueurs malgré la distribution de cartons jaunes, promettant une fin de match difficile.
A cinq minutes de la fin c'est le talonneur Florent Ollagnier qui, au mental, déchire le rideau défensif toulonnais pour libérer les siens entre les perches pour assurer la victoire sur le score de 22 à18.


A la fin de la rencontre, au moment de rentrer aux vestiaires, les maritimes ont cherché à ternir la victoire des Mérinos en la contestant aux poings.

Piètre image d'un club prétendant au niveau supérieur.


Les Mérinos signent là une 2e victoire consécutive sur leur terrain, suite à celle obtenue contre Tonneins le 11 février et pointent désormais à la 4e place du classement.
Ils se déplaceront samedi 3 mars chez les Baroudeurs de Pia, équipe joueuse et véloce qui était venue l'emporter aux Alpilles lors du match aller.

Les U19 confirment et réalisent l'exploit du jour!
Samedi 24 février 2018 à Saint-Estève, Stade Municipal 13h00
Championnat de France U19 Nationaux

ESR XIII 34 à 40 Saint Martin de Crau XIII (mt 24 à 16)
Pour Saint Martin : 7 essais (Letondor 2e et 80e, Sayah 10e, Risso 17e et 68e, Andreis 47e, Filhol 65e) ; 6 transformations
Pour Saint-Estève : 6 essais (25e, 31e, 36e, 39e, 44e et 55e) ; 4 transformations et 1 pénalité
Saint Martin XIII U19 : Filhol, Risso, Benoît, Ollagnier (cap), Aguera, Martin, Luis Silva, Andreis, Garcia, Prud'Homme, Nouguier, Letondor, Sayah


Les juniors de la Crau retournaient ce samedi sur le terrain de leur exploit passé, celui qui les vit soulever le bouclier l'an dernier par une belle journée printanière. Ceci étant, c'est avec un effectif réduit (vacances scolaires) et avec le renfort de l'excellent avant toulonnais Sophian Risso que les provençaux foulaient la pelouse durcie de St Estève, une équipe prétendante au titre, forte de solides gabarits.
Auteurs d'un début de match parfait de maîtrise ponctué par les essais des avants Letondor, Sayah et Risso, les mérinos menaient sur un score net de 16 à 0 à l'issue des 20 premières minutes. La partie devait alors s'équilibrer et les cravens connaître un temps faible qui dura durant toute la 2de moitié de la première période. Les catalans percutaient à qui mieux mieux la défense et trouvaient à 4 reprises le chemin de l'en-but (mt 24 à 16).
Conscients à la pause que cette partie ne devait pas tourner à cavalier seul des stéphanois, les Mérinos rentraient en 2de période avec pour unique objectif le souci de respecter les fondamentaux défensifs et la volonté de compléter leurs chaînes de tenus. La partie s'équilibra et l'intensité monta dans un 2e acte où les mérinos commencèrent à reprendre le contrôle du match. A 5 minutes de la fin, le score est de 34 à 34 et les Saint Martinois puisaient dans leurs dernières ressources pour rester en vie dans cette partie et sauvegarder au moins la parité. Ce fut sans compter la détermination extrême de l'ensemble des garçons et leur discipline dans le jeu qui leur permit de revenir dans les 20m adverses sur la toute dernière chaîne de tenus. A la 80e minute, Théo Letondor récupère une passe en position de centre, feinte la passe à l'aile et trouve l'intervalle pour un essai qui permet à ses coéquipiers de remporter une victoire presque inespérée sur le terrain du leader catalan pour le plus grand bonheur des coachs Blanchecotte et Letondor.
Cette victoire fut ensuite prolongée par un déplacement sur le terrain des Dragons catalans pour assister au matchs des U19 Academy contre Wakefield, avec deux ex-mérinos sur le pré, Hugo Salabio et Louis Carré (auteur de l'essai de la victoire pour son équipe).
Les U19 confirment la prestation courageuse de leur dernier déplacement à Ille/Têt et se positionnent dans le trio de tête du championnat U19 Nationaux. Mais la route est encore longue et ils devront confirmer cette bonne période à domicile dimanche prochain contre Cavaillon (coup d'envoi à 15h).

Les U16 s'effondrent à domicile face à Limoux.
Les coachs avaient pourtant bien préparé cette rencontre décisive pour la suite du challenge national mais les joueurs qui avaient nous avaient laissés sur une image très positive lors du déplacement à Lyon, ont sombré face aux audois.
Sus une pluie froide les Mérinos n'ont jamais su remettre la main sur le ballon, en laissant toute initiative à Limoux tout heureux de profiter des largesses st martinoises. La lourde défaite, 56 à 4, oblige le groupe à se ressaisir s'il ne veut pas se faire dépasser par les Lyonnais toujours à l'affût dans le sprint final. On attend une réaction face à Salon, rencontre qui se déroulera après les vacances scolaires .

Page 3 sur 19